Traité de construction navale - Blaise Ollivier -1735

 Volume In 8° relié pleine toile fait main, pièce de titre.

  Corps d’ouvrage papier Munken 100 g.

  Nombre de pages :  400 env.

Stock bas

Attention : dernières pièces disponibles !

Auteur : Blaise Ollivier
Traité de construction navale - 1735

149,00 €

Auteur de l’ouvrage 
 
       Blaise-Joseph Ollivier est né à Toulon en 1701 dans une famille de constructeurs navals.
Très jeune il entre au service de la marine et entreprend la construction de navires dès 1722. Titulaire du titre de sous-constructeur, il eut en charge l’organisation des arsenaux de Rochefort et de Brest. Il fait un voyage qui le conduit en Angleterre et en Hollande en 1737, afin d’y observer les pratiques de la construction navale.
       
       Nommé directeur du port de Brest et ingénieur des cosntructions navales, il innove et perfectionne l’art de la construction des vaisseaux. Blaise Ollivier est parallèllement à son métier de concepteur, un homme qui écrit et dessine beaucoup sur les techniques de construction.
 
       Hélas, la plupart de ses documents furent détruits lors d’un incendie du magasin général du port de Brest. Seuls quelques rares manuscrits de sa main nous sont parvenus.
 
       Blaise Ollivier est décédé en 1746.

   
 
Titre complet du manuscrit
 
     
     Traité de construction contenant par ordre alphabétique la description des vaisseaux de tous rangs, galères, frégates, galiotes à bombes, brulots, corvettes, flutes, et autres bâtiments qui servent à la guerre, au commerce, dans les ports.
 
 
 
Transcription du manuscrit

       Le travail principal de transcription est de Gérard Delacroix, chercheur en archéologie navale, auteur de plusieurs monographies et spécialiste dans la période des XVIIe et XVIIIe siècles. Il a publié entre autres, après l’étude approfondie des textes de Blaise Ollivier, la monographie du vaisseau de 64 canons le Fleuron et celle de la corvette l’Amarante dont Blaise Ollivier a été le concepteur et le constructeur.
 
 
 

Commentaire sur l’ouvrage
 
   
      Bien que le manuscrit ait subit des dommages, la majeure partie du texte nous est parvenue. Nous vous en proposons ici la transcription la plus fidèle et la plus complète. 
 
       Présenté sous la forme d’un dictionnaire, le classement alphabétique permet un accès rapide aux définitions des nombreux termes spécifiques liés à la construction navale de l’époque. La richesse de ce document en fait un volume incontournable pour l'approche et la compréhension des ouvrages de marine ecrits à cette même époque.
.
Note du relieur
 
   
Volume In 8° relié pleine toile fait main, pièce de titre.
     Corps d’ouvrage papier Munken 100 g.
    
     Le fait que nos ouvrages soient reliés à la main de façon unitaire ou en si petite série implique que l’aspect : cuir, couvrure, tranchefile et autres peuvent varier selon le disponible en stock. Ceci n’affecte en rien la qualité, mais nous insistons pour bien souligner qu’il est impossible d’assurer une stricte et identique présentation à tous les volumes, ce qui fait d’eux, en quelque sorte des pièces uniques.





Auteur : Blaise Ollivier





Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Traité de construction navale - Blaise Ollivier -1735

Traité de construction navale - Blaise Ollivier -1735

 Volume In 8° relié pleine toile fait main, pièce de titre.

  Corps d’ouvrage papier Munken 100 g.

  Nombre de pages :  400 env.

Donnez votre avis